Quand on tente de vivre plus simplement, on passe par la réflexion de s’en tenir à acheter ce qui est essentiel, bref de ne pas surconsommer. Ça fait déjà un moment que je réduit considérablement mes achats inutiles, mais une chose dont je ne peux me passer c’est la décoration. Ça me permet d’exploiter ma créativité, de m’entourer de ce qui me représente et d’afficher des valeurs, une histoire et une culture. Bref, je crois fortement qu’il est essentiel de vivre dans l’équilibre et de savoir respecter ce qui contribue à notre bien-être au quotidien.

Étant donné que l’idée d’aller au IKEA me pop dans la tête 2 bonnes fois par jour, je devais trouver un moyen de décorer de façon plus responsable. Je me suis donc tournée vers l’usagé. Croyez-moi, en découvrant de petites boutiques aux items vintage ou même en fouillant dans le sous-sol de mes parents, j’ai trouvé de vraies merveilles (Mention spéciale à ma maman qui garde absolument tout 🙏)! Les items qui s’y trouvent ont de l’histoire! L’an passé, j’ai acheté une vieille chaise en bois et une vieille étiquette était collée sous le siège avec le nom et la ville de la personne à qui elle avait appartenu. L’étiquette a été posée là il y a près de 100 ans, par un Mr. John Quelque chose de Boston, et aujourd’hui  je m’assis à mon tour dessus. Moi ça me fait capoter!

D’ailleurs, en passant dernièrement au studio de Laurie-Anne Atelier fleur, j’ai découvert l’entreprise montréalaise Les objets perdus qui y vend ses trouvailles vintage. C’est à se «pitcher» par terre!

Crédits photos : Les objets perdus

Si ça vous parle, je vous partagerai prochainement d’autres boutiques que j’adore dans la section Coups de coeur du blogue. Restez à l’affût! 😊